Elle exerce depuis plusieurs années à Casablanca,  Kawtar RBIYAH est native de Fès, anesthésiste de profession. Elle a assisté à des interventions chirurgicales variées, des fois très urgentes et vitales. Faisant partie des femmes et hommes qui veillent sur nous! Nos anges gardiens! Ils sont en première ligne pour nous soigner, nous aider à guérir et surmonter les maladies.
C’est avec beaucoup d’engagement, de sérieux et de disponibilité, qu’elle partage avec nous ses pensées autours du Covid-19 et répond à nos questions.

  1. A quel point vous étiez proches du virus?

Je ne saurai pas à quel point j’ai été proche du virus pendant l’exercice de mes fonctions. Je suis affectée aux urgences chirurgicales, donc en contact avec des cas suspects Covid-19 plutôt que des cas confirmés qui nécessitent un protocole sanitaire spécial.

  1. Est-ce que les mesures préventives dans les cliniques garantissent la sécurité du personnel ?

En grande partie oui. Les mesures préventives garantissent la sécurité du personnel mais pas à 100%, parce que le port d’équipent spécial n’est privilégié que dans le cas des patients confirmés Covid-19, et comme il s’est avéré que 15% des cas sont asymptomatiques cela peut compliquer les choses.

  1. Que pensez-vous des mesures prises par le Maroc ?

Le  Maroc a donné l’exemple aux autres pays européens dès l’apparition des premiers cas. Les écoles et tous les établissements de formation ont été fermés, passant à un confinement sanitaire volontaire. La suspension des liaisons aériennes et maritimes; mise en place des postes de commandement coronavirus dans toutes les préfectures.
Les  ministres et les parlementaires ont fait don de leurs salaires. Le gouvernement a ordonné la désinfection tous les lieux publics. Le personnel médical marocain s’est engagé dans cette démarche nationale: Urgentistes, Médecins, Infirmiers, Anesthésistes, Biologistes, Hygiénistes, Sages-femmes et Aides-soignants…
Une coordination exemplaire entre le ministère de l’intérieure et les FAR.
Toutes les composantes de la société marocaine ont fait preuve de solidarité, les patients sont pris en charge par des équipes professionnelles… Que puis-je dire de plus: C’était impressionnant!

  1. Pensez-vous que le Maroc vaincra le virus plutôt que prévu?

Je pense que nous arriverons à vaincre ce virus grâce à nous tous, grâce aux actions préventives et d’anticipations, et aux efforts de tout le peuple marocain. Du moment qu’on arrive à contenir la situation, nous allons gagner cette guerre contre le Coronavirus.

  1. Est-ce que le confinement est nécessaire?

Sans le moindre doute, le confinement est primordial dans ces conditions pour limiter la propagation du virus.

  1. Quel enseignement tirons-nous de cette pandémie ?

La santé et l’éducation sont des piliers de la société! Le rythme effréné de la vie moderne à ralenti, le prix des combustibles a baissé, la pollution a diminué, les gens ont du temps! Les parents sont avec leurs enfants, en famille!  Le travail a cessé d’être prioritaire, les voyages et les loisirs aussi.
Nous comprenons la valeur du mot Solidarité désormais. Nous réalisons que nous sommes tous concernés, riches ou pauvres!

  1. Un conseil, un dernier mot!

Nous sommes tous dans le même navire, les vagues heurtent notre embarcation, serrons nous les coudes, restons chez nous pour arriver à bon port.
Une fois cette crise passée essayons de nous souvenir que nous sommes tous égaux ,et apprécions cette nouvelle façon d’être.