Apprendre, Utile

The Growth Hacking en Marketing!

Les Marketeurs classiques s’opposent, et s’opposeront toujours aux techniques du Growth Hacking très controversées, mais aux résultats époustouflants. Tout est permis pour accroitre la notoriété des Start-ups, approcher les prospects, les transformer en clients, et développer le chiffre d’affaire.

Avec l’explosion du nombre des Start-ups, et leur budget très restreint lié au marketing, le Growth Hacking a vu le jour. Aujourd’hui, même les multinationales de la Silicone Valley au chiffre d’affaire en Milliards, les grandes entreprises du e-commerce recrutent des Growth Hackers pour le développement de leurs business. Comme : Airbnb, Facebook, Dropbox, Groupon, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter, YouTube.

 

1- Définition d’un Growth Hacker

Le mot est apparu en 2010, bien que le concept soit un peu plus vieux aux Etats unis. Les pirates du business développement visent l’optimisation des conversions en ventes, en exploitant le cycle d’expérience clients chez des entreprises ayant un fort trafic client.

Un Growth Hacker est la personne qui dispose de la combinaison parfaite entre les compétences techniques avancées en Marketing et en programmation. Il s’agit d’un état d’esprit, ou l’utilisation de tous les moyens est bonne pour arriver à ses fins commerciales.

Concrètement, il s’agit des méthodes très créatives et des pratiques non conventionnelles, pour profiter (Hacker) des clients d’autres entreprises et détourner leurs trafics.

Exemple : En 2008 le lancement de Airbnb a été difficile, l’acquisition des clients faisait défaut. Alors, ils ont eu une idée (de growth hacking) qui a tout basculé. Ils ont créé un robot qui poste les annonceurs de leur site automatiquement dans un site à forte audience “Craiglist”. Ils ont littéralement hacké le site, et profitant de sa notoriété et sa base client.

2- Tunnel de conversion AARRR

C’est approche de la relation client, qui définit par 5 étapes clés l’action de l’entreprise envers le prospect. Le tunnel de conversion est un ensemble d’étapes successives qui nécessitent une attention particulière.

2.1        Acquisition

Acquérir du trafic, en attirant la curiosité des internautes, ou l’intérêt sur un service, ou un produit (Exp : Copywritting). Reposant sur une proposition de valeur assez pertinente, en essayant plusieurs canaux digitaux, pour sélectionner les plus efficaces pour la croissance recherchée.

2.2        Activation

C’est phase consiste à faire atterrir les prospects sur une landing page, et activer leur acte d’adhésion (Souscription, création de compte, abonnement.) en préparant et anticipant une première expérience intéressante et satisfaisante pour les futurs clients.

2.3        Rétention

La récurrence des produits est capitale dans cette étape. Le taux de rebond est indispensable pour mesurer la performance des actions prises, et les améliorer dans l’objectif de prolonger la visite client, et le retour client sur la page web. Les abonnés, et utilisateurs doivent rester actifs (Exp : le Drip marketing).

2.4        Revenu

La monétisation du trafic, et la transformation des prospects en clients. Une étape clé pour mesurer la performance, maintenir les clients, et ajuster sa stratégie pour réaliser le chiffre d’affaire visé.

2.5        Recommandation

Transformer les clients en ambassadeurs et des prescripteurs, auprès de leurs contacts. Profiter de ses réseaux privés pour toucher plus de clients, et augmenter la notoriété sans trop dépenser. (Offre de parrainage)

A la fin

Il faut retenir que les techniques du GH ne s’enseignent pas, c’est la créativité et l’imagination des Growth Hackers qui ne finiront pas de nous surprendre. Retenez la matrice AARRR et faites preuve d’imagination, et d’efficacité.